Tribunes

Bernard Meyer
Président du groupe Un regard vers l’avenir UMP - UDI - Non inscrits

    Tribune AVRIL 2017

La campagne présidentielle bat son plein, avec toutes les peaux de banane que les différents partis gardaient en réserve pour cette occasion et ce n’est pas fini. Nous n’allons pas vous en faire la liste, vous la connaissez. L’éthique et la transparence vont en ressortir grandies Nous le souhaitons vivement. Une loi doit être votée pour que toutes ces dérives ne soient plus possibles. Grâce à la mise en place de l’HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique) le premier pas a déjà été réalisé. Cet organisme fait obligation aux élus de déclarer leur patrimoine et il y a encore des réticences voire des oublis.
Rappelons-nous que le 25 janvier 2017 l'ONG (Organisation Non Gouvernementale) “Transparency International” a publié son évaluation annuelle de la perception de la corruption dans le monde. La France reste à la 23e position sur 176 pays notés…Mais avec une moins bonne note qu'en 2015. Il n’en reste pas moins que ce qui nous semble important, au-delà des dérives tant privées que publiques, tant nationales que locales, c’est tout d’abord les programmes des candidats.
Nous devons les analyser avec réalisme et sans tenir compte des effets de manche de tribuns manipulateurs, n’ayant pas les pieds sur terre et qui agitent le miroir aux alouettes pour mieux attraper nos voix : demain on rase gratis.
Nous avons à redresser notre France mise à genoux par nombre de décisions absurdes. Les dégâts sont tels qu’un seul mandat pourrait ne pas suffire, quoique cela dépend de nous tous et du choix que nous ferons. Ce choix pourrait nous conduire aussi vers pire que ce que nous avons aujourd’hui. Ce redressement ne pourra se faire qu’avec un élu entouré d’une équipe d’expérience et de bon sens.D’autant plus que le désengagement catastrophique actuel de l’état au travers des baisses de dotation serait poursuivi. Il est des candidats qui proposent de supprimer la Taxe d’Habitation pour un grand nombre de contribuables. Cette taxe est le revenu majeur pour le fonctionnement de nos commues. Qui va payer ? Les quelques contribuables qui y seront encore assujettis ? L’État ? Nous savons que c’est un marché de dupes puisque l’état se désengage là même où pourtant il avait pris des engagements fermes de compenser des dépenses transférées.
La présidentielle est une élection majeure pour notre pays mais les enjeux concernent également directement nos communes, nos services publics locaux.
Si nous sommes tous concernés en tant que citoyens, nous le sommes tous également en tant qu’habitants de Plaisir : montrons que nous sommes tous engagés. Alors, quoique que nous puissions penser de l’impact de notre vote sur la vie du pays, pour les élections présidentielles et pour les élections législatives qui vont suivre en juin, allons voter massivement. Pas d’abstention aux Présidentielles et aux Législatives. ALLONS tous voter et faisons, grâce à notre engagement massif, l’année du début du redressement de notre pays et le choix de pouvoir continuer à développer notre ville et sa qualité de vie.

 

Bernard Ansart
Président du groupe Agir Ensemble pour Plaisir PS/EELV/MoDem/APP

   Tribune AVRIL 2017

Des mots trompeurs pour une belle occasion manquée

En 2014, suite à la vente par l’Etat de l’ancienne gendarmerie, la municipalité fait appel à “l’établissement public foncier des Yvelines-EPFY” pour l’acheter. Ce dispositif permet à la ville de garder pendant deux ans la possibilité de l’acquérir si elle dispose d’un projet. Ce projet a été évoqué, il s’agissait de logements intergénérationnels pouvant accueillir des personnes âgées, des familles, des étudiants, une crèche ! Un projet de bon sens avec une situation idéale proche du centre ville et du parc du château, des services publics, des commerces de proximité du centre Pasteur et du marché. En Conseil municipal Madame la maire précisait : “Aujourd’hui, rien n’est fait, rien n’est encore acté, nous allons réfléchir de façon à ce qu’ensemble nous trouvions le meilleur projet ad-hoc pour ce quartier”. L’Essentiel du mois de mars nous expose une réalité bien différente ! Le projet est bouclé : l’ancienne gendarmerie et ses abords seront transformés en logements ! Exit le projet intergénérationnel établi dans la concertation ! Voilà bien une belle occasion manquée qui risque de ne pas se représenter de sitôt. Il y a ici une volonté de Madame la maire et de son équipe municipale de transformer le paysage social de Plaisir en soutenant des projets de construction de logements inaccessibles au plus grand nombre. La concertation annoncée sur ce projet ambitieux n’était donc qu’un leurre et nous aurions aimé davantage de considération envers les Plaisirois qui n’en peuvent plus de ces mots trompeurs.                            

Nous écrire : www.agirensemblepourplaisir.fr

 

Aleksandar Nikolic
Président du groupe Le Rassemblement Bleu Marine pour Plaisir Front national

Tribune AVRIL 2017

Désir de changement

Echanger avec les Plaisirois sur la situation de notre pays nous permet de mesurer un profond désir de changement face au déclin qui nous touche depuis 30 ans. Les plans d’austérité qui frappent par exemple la Poste de Plaisir et beaucoup de services publics plaisirois, la délinquance, la précarité, les « efforts à faire » ne sont que des exemples d’un déclassement qui semble exponentiel et inéluctable selon la classe politique et médiatique qui nous dirigent aujourd’hui.
Nous ressentons ce sentiment d’être à un moment charnière pour le futur de la civilisation française.
La question  est, en  même  temps,  simple  et  cruelle :  sans  changement politique  majeur  nos  enfants  vivront-­‐ils  dans  un  pays  libre,  indépendant,  démocratique ? Pourront‐ils encore se référer à notre système de valeurs ? Auront-ils le même mode de vie que nous et nos parents avant nous ?
Nos enfants, et les enfants de nos enfants, auront-­‐ils encore un travail, un salaire digne,  la  possibilité  de  se  constituer  un  patrimoine,  de  devenir  propriétaire,  de  fonder  dans  un  environnement  sûr  une  famille,  d’être  soignés correctement, de s’élever à l’école, de vieillir dignement ?
Sans ce revirement  nos  enfants  auront-­‐ils  les  mêmes  droits  que  nous ?  Vivront-ils selon nos références  culturelles,  nos  valeurs  de  civilisation, notre art de vivre, et même parleront-­‐ils encore notre langue le français ? Non c’est certain mais ce changement, cet espoir de redressement est à portée de main.

fnyvelines12@gmail.com

  

Djamel Niati
Président du groupe À gauche toute : l’humain d’abord Front de gauche

Tribune AVRIL 2017

Notre ville est aux petits soins pour les grandes enseignes. Malgré les péroraisons sur la convention de 2014 pour le commerce de proximité prolongée en Janvier, le passage des paroles aux actes peine à se formaliser ! En effet, à moins d'un an d’intervalle, la majorité municipale gère de façon toute différente deux dossiers similaires : lors de l'incendie du centre commercial des Gâtines, elle a apporté son soutien et mis à la disposition des commerçants une solution temporaire, permettant une poursuite d'activité et un maintien du service aux Plaisirois. A l'époque nous avions approuvé cette démarche pertinente. Mais les habitants du Valibout n’ont pas droit à la même attention : le sort de leur supérette également détruite par un incendie fut tout autre. Nous pensions que la mobilisation précédente et l'expérience acquise leur bénéficieraient, il n'en fut rien : aucune démarche ni proposition « crédible » n'a été impulsée par le Maire. Après une communication abondante pour tirer bénéfice de la rénovation du quartier (portée par l’ANRU et non la municipalité, rappelons-le), après la destruction du bowling, de la cuisine centrale et bientôt du silo (mais pour faire place à quoi ?), le doute n'est plus permis, la majorité ne traite pas avec une égale diligence tous les habitants… Ajoutons un manque d'investissement de notre édile —on ne peut être au four et au moulin, à SQY, au Département et dans sa Ville, ni soutenir un centre commercial pharaonique et maintenir réellement un commerce de proximité !

Pour nous suivre : http://www.fdg-plaisir.fr/ et https://agglosqy.wordpress.com  
 

 Sévrinne Fillioud
Présidente du groupe Libre et indépendant - LR - UDI - Non inscrits

Tribune AVRIL 2017

Assistons-nous au plus grand scandale politique de la Vème République ? La France a mal à sa démocratie. Comme aux Etats-Unis, ce sont les médias qui font et défont les candidats en course à la présidentielle, qui ont décidés de priver pendant des semaines le débat d’idées attendu par les français.

Peut-on continuer ainsi ? Depuis trente ans, à s’enfoncer et, que l’écart entre la France et les autres pays continue à se creuser.

Grâce à un programme cohérent qui colle à la réalité, François Fillon est le seul candidat à proposer un vrai changement pour sortir de cette spirale infernale où la hausse du chômage et l' appauvrissement des français sont en perpétuelles augmentations !

En comparant les différents programmes en lien avec nos collectivités, certains candidats vont jusqu’à proposer de remettre en question leur libre administration en proposant de supprimer la taxe d’habitation poussant même le vice à la gratuité de tous les services publics.

Ce n’est pas en déshabillant les villes de leur dotation que nos gouvernants arrêteront le gâchis du potentiel formidable de notre territoire.

En ces temps critiques pour nos institutions, espérons que le peuple français ne manquera pas ce rendez-vous crucial et saura choisir un guide à la hauteur de son histoire. Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, électeurs, vous devez faire entendre votre voix et quel que soit votre choix allez voter lors des deux prochains tours des élections.

www.libreetindependant.com