Tribunes

Bernard Meyer
Président du groupe Un regard vers l’avenir LR - UDI - Non inscrits

    Tribune Juin 2018

Tiens, avez-vous remarqué, il y a une grève à reconduction qui traîne en longueur depuis quelques semaines.
C‘est normal, nous avons affaire à des professionnels de la grève. Enfin un domaine où ils excellent, si ce n’est pas le seul.
Et puis c’est sans risques, le déficit généré sera payé sur le dos de la collec-tivité.
Pour la grève, plusieurs millions d’Euros par jour et pour le solde, 35milliards d’Euros, qui devraient être repris par nous tous (on dit l’état… comme cela ça déresponsabilise, on a la conscience tranquille) au moment où j’écris cette tribune: merci donc à toutes et à tous.
En refusant toutes évolutions qui apporteront un mieux significatif à l’ensem-ble de nos concitoyens, ils ‘’ verbe autocensuré’’ les usagers qui sont cons-cients de cette nécessité et qui approuvent ces changements.
Devenus experts dans l’art de bloquer un pays pour défendre leurs avan-tages et leurs privilèges, ils en ont oublié leur mission historique qui fut celle des grands moments du syndicalisme et qui a apporté tant pour les évolu-tions sociales dans notre pays.
Qu’en est-il sur notre agglomération de Saint-Quentin (SQY), sur notre ville de Plaisir.
Nous retrouvons les mêmes phénomènes, physiques et intellectuels, de cer-tains qui tentent d’exister en semant le doute et le mensonge avec un os à ronger : L’évolution du réseau de bus sur l’agglomération et plus particuliè-rement sur PLAISIR.
Grâce aux modifications programmées sur le nouveau réseau de bus, nous aurons des lignes plus simples, plus directes, plus lisibles et plus rapides. Les lignes vont désormais circuler avec le même trajet toute la journée et toute la semaine, avec une fréquence de courses en augmentation.
Et même, que cela reste un secret entre nous, des bus seront plus réguliers toute la journée et plus fréquents le soir et le week-end.
Des habitudes, pour quelques-uns, vont changer mais à la marge.
Cette restructuration du réseau de bus va créer une réelle amélioration du service et SURTOUT va offrir plus de possibilités de déplacements à plus de personnes : nous ne pouvons que nous interroger sur les motivations profon-des du meneur de ce mouvement et sur les raisons qui le poussent à vouloir autant de mensonges ou d’aménagement de la vérité juste pour inquiéter les voyageurs.
Est-ce bien une démarche pour l’intérêt général ou une démarche purement personnelle pour régler des comptes avec le service public des bus et un besoin d’exister… ?
Ces manœuvres ne sont pas sans rappeler une agitation délibérément entre-tenue lors de la fermeture de la poste de la rue de la Gare, toujours pour inquiéter nos concitoyens alors que le système mis en place offre un service élargi pour l’accès au service postal 7 jours sur 7.
Sachez que sur le territoire de SQY, rien n’est supprimé, tout est transformé et amélioré! Pour le mieux-être de toutes et de tous avec un nouveau réseau qui vous offrira une plus grande souplesse d’usage tout au long de la journée et de la semaine.
Pour ce qui nous concerne, nous demandons à voir et si, lors de la mise en place, des dysfonctionnements se font jour, alors le nécessaire sera fait pour adapter les nouveaux circuits en concertation avec nos concitoyens et SQY.

 

Bernard Ansart
Président du groupe Ensemble, avançons pour Plaisir LREM-Non-Inscrits

    Tribune Juin 2018

Des hiatus dans les bus.
Décidément pour notre municipalité la concertation reste au mieux de l’infor-mation. De nombreux concitoyens seront impactés dans leur vie quotidienne en septembre par la mise en place d’une nouvelle organisation des lignes de bus gérées par Ile-de-France-Mobilités (Région) et SQY dont notre Maire est la première Vice-présidente. Si cette nouvelle organisation comporte des améliorations notoires, elle provoque une vague de mécontentement d’un grand nombre d’usagers de Plaisir qui se sont constitués en collectif. Le schéma de circulation proposé semble bien avoir été décidé sans prendre leur avis et pourtant ils ne sont pas en reste d’analyses pertinentes ni de pro-positions concrètes. Pourquoi prévoir la suppression d’une desserte directe entre le Valibout et le centre commercial « Grand Plaisir » alors que de nom-breuses personnes utilisent cette liaison quotidiennement ? Pourquoi pénali-ser les habitants de l’Aqueduc en supprimant deux arrêts très fréquentés ?Quelle est la réelle valeur ajoutée de la future ligne 9 ? Une ligne courte se justifie par la desserte des arrêts les plus fréquentés y ajouter par exemple ceux du Valibout et du centre commercial répondrait à une attente forte des Plaisirois. Nous demandons à notre Maire de prendre contact avec les asso-ciations d’usagers, d’écouter leurs propositions et de se faire porteur des plus pertinentes auprès de SQY et de la Région. Contact : ensembleavanconspourplaisir@gmail.com

  

Aleksandar Nikolic
Président du groupe Le Rassemblement Bleu Marine pour Plaisir Front national

    Tribune Juin 2018

L’Agglomération réduit le service de bus à Plaisir le FN vous l’avait dit !
La restructuration du réseau de SQYbus, qui sera mis en place à partir du 3 sep-tembre prochain, a été actée et entraînera une régression du service à Plaisir. La baisse du nombre de correspondances et d’arrêts isolera des quartiers et pénali-sera des milliers de Plaisirois.
Cette nouvelle organisation du réseau démontre une nouvelle fois l’incapacité des élus plaisirois à défendre les intérêts de notre ville au sein de la Communauté d’Agglomération de St-Quentin-en-Yvelines. Les Plaisirois ne peuvent que se sen-tir lésés par une Agglomération qu’ils subventionnent sans avoir pu déterminer qui est en droit ou non de les représenter au sein de cette structure, une aggloméra-tion qui impose une pression sur les Maires qui ne font pas allégeance à une majorité non élue par les électeurs directement.
Il y a deux ans, j’aurais préféré me tromper lorsque j’intervenais en ces termes au Conseil Municipal : « Vos électeurs vous ont fait confiance pour prendre des déci-sions en votre nom et pour leur rendre des comptes directement, pas pour expli-quer l’échec de futurs dossiers par la phrase « on n’y peut rien, c’est la faute de la communauté d’Agglomération » ».
Le Front National demande la fin des EPCI et que la répartition des réseaux de bus soit une compétence d’un Conseil Départemental renforcé, dirigé par des repré-sentants élus démocratiquement à la proportionnelle et qui auront une vision d’en-semble avec le souci de mettre en place une organisation plus rationnelle et à l’é-coute de toutes les communes.

 

Djamel Niati
Président du groupe À gauche toute : l’humain d’abord - Front de gauche

    Tribune Juin 2018

Bilan du mandat : épisode 2
Poursuivons, avec la question de la mobilité, le bilan d’un mandat dont notre ville commence à en subir les effets amers. Les déplacements soulèvent de réels problèmes sur le territoire : un projet de plan de circulation passé aux oubliettes et en dépit des promesses électorales l’élargissement de la RD 30 n’a pas facilité le trafic automobile interne à notre ville.
Il y a pourtant des solutions : développer les circulations douces (vélo, pié-tons) mais surtout augmenter le nombre de dessertes et la fréquence de passages des transports en commun. Encore loupé ! C’est le contraire qui s’est produit : notre ville s’est vu imposer par SQY une diminution drastique de bus, sans que Madame le Maire qui est aussi 1ère Vice-présidente de SQY et du Conseil départemental, n’y trouve quoi que ce soit à redire…Au-delà de ses esbroufes habituelles de communicante, elle n'a ni voulu, ni su faire valoir l’intérêt de ses administrés auprès des instances décisionnel-les ? A-t-elle seulement négocié une contrepartie à de tels abandons ?Force est de constater, qu'elle ne s’est même pas opposée à cette mesure néfaste pour les Plaisirois. La multiplication de ses mandats n'apporte de bénéfice qu’à elle-même, mais aucun à ses administrés, et a contrario, nous lie à des décisions politiciennes prises loin de notre territoire.
Mettre fin au cumul de mandats et adopter une démarche participative réelle dans l’administration de la Ville sont le piliers de notre vision du rôle d'élu local, ce qui est bien loin de la réalité Plaisiroise !

www.fdg-plaisir.fr et www.agglosqy.wordpress.comit

 

Véronique Guernon
Présidente du groupe Libre et indépendant - LR - UDI - Non inscrits

 Tribune Juin 2018

Réseau de bus : Plaisir à la traîne
Nos voisins des Clayes-sous-Bois ont obtenu des avancées dans le projet de restructuration du réseau de bus de SQY. Leur maire est à l’évidence appli-quée à défendre leurs intérêts. A Plaisir, nous ne pouvons que déplorer enco-re une fois la drastique réduction des services. Des arrêts importants suppri-més, des quartiers entiers coupés du reste de la ville, des horaires restreints, des correspondances complexifiées pour se déplacer dans la ville : où sont les améliorations annoncées pour les plaisirois ? Où est la concertation ?Il faut croire que notre exécutif local est bien peu au fait des difficultés déjà existantes pour se déplacer en transports en commun pour valider sans broncher un projet pareil et compliquer encore notre vie quotidienne. Ce n'est pas défendre ses administrés que d’accepter de rallonger leurs trajets quotidiens obligatoires, pour aller travailler, étudier ou faire leurs courses. D’autant plus que la circulation piétonne dans notre ville est loin d’être une sinécure. Et que dire de l’incohérence avec les projets phare de la majorité ? Quel avenir pour le centre bourg, s'il est presque impossible de s'y rendre en transports en commun ? Pourquoi améliorer le parvis de la gare de Plaisir-les Clayes et autoriser l’agrandissement du centre commercial si c'est pour supprimer les lignes de bus qui y mènent ?
Avec un tel laisser-faire de la majorité et malgré un cadre et une position pri-vilégiés dans les Yvelines, notre ville n’est pas près de sortir de sa situation de dortoir de banlieue.

www.libreetindependant.com

 

Annie-Joëlle Priou-Hasni
Présidente du groupe"AEPP Avenir" APP/EELV/PS

 Tribune Juin 2018

A la rentrée, votre bus sera supprimé !
« Développer les déplacements par transports en commun entre quartiers et vers les grands pôles de vie » : Qu’est devenue la promesse de campagne de Mme la maire en 2014 ?
Dès septembre, la communauté d’agglomération de SQY et sa 1ère vice-pré-sidente, notre maire, modifient notre réseau de bus. Que d’incohérences ! La ligne 44 ne s’arrêtera plus au Valibout, à Blaise Pascal et à Brigitte. Pour aller travailler, faire ses achats au Centre commercial, on changera de bus à Plaisir-Grignon. Pas d’horaire amplifié le soir pour la 10 alors qu’elle seule relie le centre aux quartiers de La Chaîne, des Gâtines et de la Mare aux Saules. Plus de continuité sur Versailles. L’arrêt Léon Blum à l’Aqueduc, des-servant le lycée Jean Vilar, les deux maisons médicales, l’Espace Coluche…supprimé ! L’arrêt Plaisir-les-Clayes de la 8 supprimé ! La 9 tronquée ! Enfin, les horaires des bus desservant les gares ne correspondront plus à ceux des trains. Le comble, il sera plus pratique de se rendre à Villepreux-les-Clayes qu’à Plaisir-les-Clayes ! Le bus reste le moyen de transport le plus économique, alors pourquoi créer moins de proximité et plus d’inégalités à Plaisir alors que des communes de l’agglomération, elles, améliorent leur réseau ? Des Plaisirois ont relevé sur le terrain les réels besoins des usagers et proposent des solutions viables. Nous demandons à notre maire d’écouter ces propositions et de défendre notre réseau de bus. Nous soutenons le comité « Plus de Bus à Plaisir » : tinyurl.com/plusdebusaplaisir
aepp.avenir@gmail.com